Bureau Opérationnel du Suivi du Plan Sénégal Emergent
Contenu en cours d'actualisation

Description

L’ambition du Projet Phare « Hub Logistique Intégré » est de renforcer la position du Sénégal comme point d’entrée privilégié pour le transit vers la sous-région, d’accompagner l’essor de l’industrie, d’assurer la fluidité des circuits logistiques internes et le désenclavement territorial. Elle a pour vocation de mettre en place un système intégré de développement des infrastructures par la densification et la modernisation des réseaux routier et ferroviaire, ainsi que l’accroissement des capacités portuaires.

Dans cette perspective, pour l’érection d’un hub logistique performant, d’importantes initiatives sont lancées en parallèle aux niveaux des volets ferroviaire, portuaire, routier et autoroutier.

Dans son volet ferroviaire, l’objectif poursuivi est de contribuer au développement de réseaux de transport multimodal afin de favoriser le développement socio-économique des régions, ainsi que l’évacuation des minerais et la circulation des biens et des personnes à moindre coût dans tout le Sénégal. À ce stade de la mise en œuvre du PSE, ce volet est décliné à travers les projets suivants :

  • La réhabilitation du chemin de fer Dakar-Bamako (Composante Dakar-Bamako) ;
  • La construction du train express régional Dakar-AIBD (Composante TER) ;

Au niveau du volet portuaire, il s’agit de mettre en place des infrastructures et équipements portuaires modernes (entre 15 et 20 m de tirant d’eau), afin d’améliorer l’offre des services de transports maritimes pour accompagner le développement des secteurs minier et pétrolier, en particulier. À ce stade, ce volet est mis en œuvre à travers :

  • Le projet de Port minéralier et vraquier de Bargny (Composante Port Minéralier Bargny (PMVB)) ;
  • Le projet de Port de Foudiougne-Ndakhonga (Composante Ndakhonga MIEP1 et 2);
  • Le projet de Port de Ziguinchor (Composante Port de Ziguinchor) ;
  • Le projet de Port multifonctions de Ndayane (Composante Port de Ndayane) ;
  • Le projet du Pôle Portuaire du Saloum (Composante pôle portuaire du Saloum).

Au niveau des volets routier et autoroutier, au-delà de la contribution au développement de réseaux de transport multimodal, favorable au désenclavement territorial et à l’émergence de pôles d’activités économiques compétitifs, il s’agit aussi de faciliter l’accès aux services sociaux de base et aux marchés. Ce volet s’articule autour de projets d’aménagement d’axes stratégiques. Il s’agit :

Le Projet de BRT (Bus Rapid Transit) figure également parmi les projets faisant l’objet d’un suivi rapproché car il contribue à améliorer les conditions de déplacement des populations de la Capitale confrontée à la congestion croissante des axes routiers, liées à l’expansion démographique et à l’augmentation du parc automobile.

  • Des projets autoroutiers, avec :
  • L’autoroute Thiès-Touba (Composante Thiès-Touba) ;
  • L’autoroute AIBD-Mbour/Thiès (Composante AIBD-Mbour/Thiès) ;
  • L’autoroute Mbour – Fatick – Kaolack ;
  • L’autoroute Dakar – Saint Louis.
  • D’autres importants projets routiers, notamment :
  • La réhabilitation de la route Dahra-Linguère (Composante Dahra-Linguère) ;
  • L’échangeur de l’Emergence – Ex-Pont Sénégal 92 (Composante Echangeur de l’Emergence) ;
  • Les sections II et III de la Voie de Dégagement Nord (Composante VDN) ;
  • La Route Nationale 6 (Composante RN 6) ;
  • Le pont de Foundiougne (Composante Pont de Foundiougne) ;
  • Le Pont de Rosso (Composante Pont de Rosso) ;
  • La construction de 18 ponts dont 13 dans la capitale et 5 dans les régions, (Composante Construction de 18 ponts) ;
  • La réhabilitation et l’aménagement de la route des Niayes (Composante Route des Niayes) ;
  • ü La réhabilitation de la Route nationale n°2 entre Ndioum – Ourossogui et Bakel (Composante RN2 Ndioum – Ourossogui – Bakel) ;
  • ü  La réhabilitation de la route Tamba – Goudiry – Kidira (Composante Tamba – Goudiry – Kidira).

Le Projet de BRT (Bus Rapid Transit) figure également parmi les projets faisant l’objet d’un suivi rapproché car il contribue à améliorer les conditions de déplacement des populations de la Capitale confrontée à la congestion croissante des axes routiers, liées à l’expansion démographique et à l’augmentation du parc automobile. Le projet du BRT permettra à terme la desserte de 300 000 voyageurs par jour sur un linéaire de 18,3 km entre la Gare routière de Petersen et la Préfecture de Guédiawaye, avec un temps moyen de 45 mn (vs 90 mn avant le projet).

Illustration de quelques réalisations attendues du projet phare HLI

Modalités de mise en œuvre

L’ancrage institutionnel du projet phare se situe au niveau Ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement (MITTD) pour les volets autoroutier et routier, ferroviaire, ainsi que pour le projet BRT.

S’agissant du volet portuaire, il est placé sous la responsabilité du Ministère des Pêches et de l’Economie Maritime (MPEM).

Compte tenu du caractère structurant des infrastructures projetées, notamment leur fort effet d’entraînement sur le reste de l’économie, la mise en œuvre opérationnelle du projet phare est caractérisée par une implication forte de l’Etat du Sénégal qui a mobilisé d’importants moyens financiers pour accélérer la réalisation de ces projets. Des Partenariats Public-Privé (PPP) ont également été conclus.

Les acteurs institutionnels suivants sont mobilisés :

  • L’AGEROUTE, chargée de la mise en œuvre du volet Autoroutier et Routier ;
  • Le CETUD chargée de la mise en œuvre du projet BRT en relation avec l’AGEROUTE qui assure la mission de maitre d’ouvrage délégué ;
  • L’Agence de la Promotion des Investissements et des Grands Travaux (APIX), impliquée dans la réalisation de la composante TER ;
  • Les Chemins de Fer du Sénégal pour ce qui est du volet Ferroviaire hors TER ;
  • L’Agence Nationale des Affaires Maritimes (ANAM), dans la réalisation ports secondaires ;
  • Le Port Autonome de Dakar (SN PAD), qui assure le développement du port multifonctions de Ndayane.

Les acteurs privés suivants se sont également engagés aux côtés de l’Etat du Sénégal :

  • Sénégal Minergy Port, pour la réalisation de la composante Port Minéralier Bargny (POMB) ;
  • DP World, pour ce qui est de la composante Port de Ndayane.

Contact

Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Émergent - BOS

167, Avenue Lamine Gueye x Place Soweto, Immeuble Rivonia - Dakar - Sénégal

Email : info@senegal-emergent.com

Scroll To Top