Bureau Opérationnel du Suivi du Plan Sénégal Emergent
Contenu en cours d'actualisation

Description

Les ambitions du projet phare « Programme d’Accélération de l’Offre en Habitat Social » sont (I) d’apporter une réponse durable à l'accroissement de la population urbaine de notre pays, à l'étalement des centres urbains et à l'aspiration légitime des citoyens à de meilleures conditions de vie, (II) de contribuer au développement du secteur du bâtiment et des travaux publics, et par conséquent au développement de l’économie nationale.

L’objectif à moyen terme est de résorber le déficit de logement à Dakar et dans les régions. Pour ce faire, trois leviers sont mis à contribution par le gouvernement:

  • Le soutien à la solvabilisation des ménages ;
  • L'accroissement de l'offre par les promoteurs ;
  • Et l'augmentation massive de l’offre en foncier (création de nouveaux pôles de développement urbain).

L’objectif opérationnel est de produire, en vitesse de croisière, 15 000 unités d’habitation par an.

Modalité de mise en œuvre 

Le Projet Phare est mis en œuvre à travers différents niveaux d’intervention. Plusieurs acteurs, du secteur public comme du secteur privé, sont mis en contribution pour garantir l'atteinte des objectifs fixés.

Les interventions des acteurs peuvent être qualifiées de "Composantes" dont les interactions et complémentarités forment le "Programme".

Dans le cadre du Projet Phare, l’aménagement du territoire est pris en compte car étant un préalable nécessaire pour une bonne prévision et une mise en œuvre rationnelle des investissements dans ce sous-secteur.

L’Etat joue un rôle prépondérant, particulièrement par le biais de la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture (DUA) du Ministère du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie (MRUHCV).

Plusieurs initiatives de développement urbain sont en cours. Elles sont initiées par les pouvoirs publics avec la participation des opérateurs privés, soit en tant que prestataires de services, soit dans le cadre de Partenariats Publics Privés (PPP). On peut citer :

  • Les projets de Pôles Urbains, avec :
    • Le Pôle Urbain de Diamniadio (Composante PUD), sous le pilotage de la de la Délégation Générale à la Promotion des Pôles Urbains de Diamniadio et du Lac Rose (DGPU), et avec la participation des Promoteurs - Développeurs privés tels que : GETRAN, SENEGINDIA, TEYLIUM etc.
    • Les Pôles Urbains de la région de Dakar de Daga-Kholpa-AIBD-Kirène, de Yenne, Déni Birame Ndao, et de Bambilor, ainsi que les projets de Pôles Urbains dans toutes les autres régions du Sénégal ; ces projets sont pilotés par la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture (Composante DUA) du Ministère du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie (MRUHCV) ;
    • les Zones d'Aménagement Concertés  (ZAC), pilotées par la Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture (Composante DUA) ;
    • les projets d’habitat social initiés par les coopératives d’habitat, et pilotés par la Direction de la Promotion de l’Habitat Social du MRUHCV (Composante DPHS) ;
    • la rénovation urbaine et les restructurations de quartiers, sous la houlette de la DUA (Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture), de la Direction de l’Aménagement de la Restructuration des Zones d’Inondation (DARZI) du MRUHCV, mais également de la Fondation Droit à la Ville (Composante FDV).

  • Plusieurs programmes d’Habitat de grande envergure sont en cours de réalisation. Ils sont initiés avec le soutien direct ou indirect de l’Etat, par :
    • les sociétés publiques comme :
      • la Société Nationale des Habitations à Loyer Modéré  (Composante SNHLM) ;
      • la Sicap SA anciennement Société Immobilière du Cap-Vert – SICAP (Composante Sicap-SA) ;
      • la Caisse des Dépôts et Consignations (Composante CDC-Bambilor) ;

    • les promoteurs privés, avec, en plus de ceux impliqués au niveau du Pôle Urbain de Diamniadio (Composante PUD) :
      • ADDOHA Sénégal (Composante Cité de l’Emergence) ;
      • l'Institution de Prévoyance Retraite du Sénégal (Composante IPRES) ;
      • la Caisse de Sécurité Sociale (Composante CSS) ;

Description par composante

  • La composante PUD-Pôle Urbain de Diamniadio : Le Pôle Urbain de Diamniadio (PUD) est le projet de ville nouvelle et moderne à aménager pour désengorger la ville Dakar. Situé à 30 km à l’Est de Dakar, à l’épicentre de l’axe Dakar-Thiès-Mbour, non loin de l’aéroport AIBD, et disposant d’assiettes foncières sur une vaste étendue de part et d’autre de l’autoroute à péage, le PUD ambitionne de devenir un nouveau pôle de développement économique et social à côté de Dakar. Sur le volet Habitat, plusieurs Promoteurs - Développeurs sont actuellement impliqués au niveau du PUD. L’objectif à terme est la construction de 40 000 logements dont 40 à 60% de logements sociaux. Plusieurs composantes majeures du Plan Sénégal Emergent (PSE) sont localisées dans le PUD, nous pouvons citer :
    • le Parc Industriel de Diamniadio, du projet phare "Plateformes Industrielles Intégrées" ;
    • l’Université Amadou Mahtar Mbow (UAM) et la Cité du savoir, du projet phare "Dakar Campus Régional de référence" ;
    • l’Institut de Recherche en Santé de Surveillance Epidémiologique et Formation (IRESSEF) et la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement PNA, du projet phare Dakar Médical City ;
    • les nouveaux projets Présidentiels (Société de Gestion des Infrastructures Publiques dans les Pôles Urbains de Diamniadio et du lac Rose - SOGIP ), avec son hôtel cinq étoiles, le complexe sportif, entre autres ;
    • les sphères ministérielles avec la cité administrative qui doit accueillir 10 000 agents d’une dizaine de ministères.

  • La composante CDC-Bambilor : Sous la férule de la  Caisse de dépôt et de consignation (CDC), ce projet immobilier vise à développer un programme de logements de qualité à des prix très accessibles.   Un total de 4 445 villas seront réalisées d’ici 2025 sur une assiette foncière totalement viabilisée d’une superficie de 54 ha. 816 logements sont en cours de réalisation dans le cadre de première phase du projet. Cette  nouvelle  cité  offre  des  logements de types  F3, F4 et F5 avec  titre  foncier de 150m2 et 250m2.
  • La composante Cité de l’Emergence : S’étalant sur une superficie dépassant les 2 hectares, les 700 unités en R+11 s’inscrivent dans un concept architectural innovant en phase avec le développement de la ville de Dakar. Elles seront entourées d’espaces verts, offrant une circulation  aérée entre résidences et aménagements de proximité. La Cité de l’Émergence sera dotée d’une palette de prestations et commodités. Cette  nouvelle  cité  offre  des  logements de types  F3, F4 et F5.
  • La composante SN-HLM : La composante SNHLM, sous le pilotage de la Société Nationale des Habitations à Loyer Modéré, consiste en la mise en œuvre de plusieurs projets d’habitation, avec un volet social important, et pratiquement sur l’ensemble des régions du Sénégal. Il s’agit, à l’horizon de 2021, de mettre à la disposition des sénégalais plus de  20 000 unités d’habitation adéquates avec les infrastructures y afférentes, dont près de 10 000 logements comprenant des villas et des appartements.
  • La composante Sicap-SA : La composante Sicap-SA, sous le pilotage de la Société Immobilière du Cap-Vert(Sicap-SA), consiste en la mise en œuvre de plusieurs projets d’habitation, avec un volet social important, à Dakar et dans certaines régions du Sénégal. Il s’agit, à l’horizon de 2025, de mettre à la disposition des sénégalais, 10 000 unités d’habitation adéquates ainsi que les infrastructures y afférentes.
  • Les autres programmes d’habitat : D’autres projets d’habitat sont initiés par des promoteurs privés, les plus importants étant ceux de la Caisse de Sécurité Sociale (CSS), de l’Institut de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES) :
    • La composante IPRES : Cette composante, d’un investissement total d’environ 20 milliards de FCFA, consiste en la construction :
      • de 1000 logements sociaux à Tivaouane Peulh ;
      • de 21 immeubles R+5 aux HLM, correspondant à 210 logements ;
      • et à la viabilisation de 34 hectares aux Almadies pour produire 637 parcelles.

    • La composante CSS : La Caisse de Sécurité Sociale (CSS) a initié un programme de construction de 345 logements sociaux à Bambilor. Ces logements de type F3 sont accessibles à partir de 13,5 millions FCFA. Pour en savoir plus : http://www.secusociale.sn/logements_sociaux.pdf

  • La rénovation urbaine et les restructurations de quartiers : Des projets en ce sens sont initiés par la DUA, la Direction de l'Aménagement et de la Restructuration des Zones d'Inondation (DARZI), et la Fondation Droit à la Ville (FDV). Les projets suivants sont en cours :
    •  la composante FDV :
      • le volet restructuration et régularisation foncière du projet de modernisation de Tivaouane, pour un objectif à terme de 142 ha restructurés et 35 000 habitants sortis de l'habitat précaire ;
      • le projet d'Assainissement et de restructuration urbaine de Hann et Petit Mbao, pour un objectif à terme de 122 ha restructurés et 41 000 habitants sortis de l'habitat précaire ;
      • le projet de restructuration et régularisation de Grand-Médine et Arafat, pour un objectif à terme de 56 ha à restructurer et 28 000 habitants sortis de l'habitat précaire ;
      • En savoir plus : http://www.fdv.sn/

    • la composante DARZI :
      • avec la restructuration et l’aménagement de Bène Baraque (Yeumbeul Nord), pour la viabilisation de 4 ha avec la production de 160 parcelles ;

  • La composante DUA : L’aménagement du territoire est un prérequis pris en compte par le PSE. Avec la communalisation intégrale suite à l'Acte 3 de la décentralisation, le pourcentage de communes disposant de documents de planification urbaine est passé de 26% à 5%. L’objectif du PSE est de faire passer ce pourcentage à 7%, en dotant une quinzaine de territoires de documents de planification à savoir :
    • Des documents de planification stratégique :
    • Des Schémas Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU), pour fixer les orientations fondamentales de l’aménagement des territoires concernés ;
    • Des Plans Directeurs d’Urbanisme (PDU), qui fixent les éléments essentiels de l’aménagement des territoires concernés ;
    • Des documents de planification opérationnelle :
    • Des Plans d’Urbanisme de Détail (PUD) qui reprennent à plus grande échelle les dispositions d’aménagement d’une zone ou des parties des SDAU et PDU ;
    • Des plans de lotissement.

Ce travail est engagé par la DUA. La carte ci-dessous explicite les zones où des projets de développement urbain seront menés et où les documents de planification stratégique seront produits au préalable.

La Direction de l’Urbanisme et de l’Architecture a également pour missions de réaliser la planification urbaine et l’aménagement des sites urbains devant servir d'assiettes foncières pour les projets des promoteurs, ceci à travers les Pôles Urbains et les Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) des régions. L’objectif opérationnel est de réaliser deux (2) Pôles Urbains et cinq (5) ZAC à l’horizon 2023.

Dans toutes les régions du Sénégal, des nouveaux pôles urbains seront réalisés pour une superficie aménagée au totale de 3 952 ha et pour près de 120 000 parcelles viabilisées (voir carte).

Le tableau ci-dessous répertorie les pôles urbains projetés dans la région de Dakar :

 

De même, plusieurs projets de Zones d’Aménagement Concerté (ZAC) dans les régions sont en cours de réalisation :

 

Carte : Les projets de développement de pôles urbains de la DUA

Contact

Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Émergent - BOS

167, Avenue Lamine Gueye x Place Soweto, Immeuble Rivonia - Dakar - Sénégal

Email : info@senegal-emergent.com

Scroll To Top